Le mot du président

Le mot du Président

Résident d'InterProchasse, JF Finot

Défendre ensemble nos valeurs et nos intérêts

Par Jean-François Finot - Président d'InterProchasse

InterProchasse a été créée en 2007 pour répondre à un besoin précis : assurer à la fois la défense et la promotion de la filière Chasse. C'est pourquoi, à cette époque, il nous a semblé que le meilleur moyen d'atteindre ce double objectif était de réunir l'ensemble des acteurs de la filière au sein d'une même structure afin de parler d'une même voix et d'agir dans le même sens, avec une volonté commune.
Des organismes interprofessionnels officiels comme le nôtre, il en existe une soixantaine en France, chacun défendant son propre domaine d'activité. Mais je crois qu'InterProchasse possède une dimension supplémentaire unique liée aux spécificités de cette pratique ancestrale qu'est la chasse et à la passion qui nous anime tous.

On pourrait simplement préciser que onze membres constituent InterProchasse, c'est-à-dire onze métiers ou savoir-faire différents contribuant financièrement et moralement à notre cause commune. Mais je préfère parler des dizaines de milliers de professionnels concernés et des quelque 1 250 000 chasseurs français. Alors, certes, la filière chasse représente un secteur économique à part entière, mais elle perpétue avant tout une tradition humaine et un rapport privilégié avec la nature et l'environnement.

Toutes les actions entreprises pour promouvoir la filière chasse portent leurs fruits. La visibilité de notre interprofession augmente comme le prouvent les nombreux articles consacrés par l'ensemble des medias à l'opération emblématique "les Chasseurs ont du Coeur". Même succès avec le jeu-concours "100 journées de chasse à gagner" ou avec "Un dimanche à la Chasse".

Autre raison d'aborder 2016 avec optimisme, les premiers résultats de l'enquête BIPE, dont InterProchasse est partenaire, nous conduisent à envisager le futur de façon positive. Avec un chiffre d'affaires estimé à 3,6 milliards d'euros, la chasse française confirme qu'elle représente une filière dont la vitalité et l'importance économique sont essentielles.

Au-delà de notre présence médiatique, il ne faut pas oublier les multiples actions technico-économiques d'InterProchasse. A notre programme 2016 figure l'impulsion à donner sur l'organisation de la filière venaison et la valorisation de la viande de gibier.

Les défis à relever - réglementaires, économiques, sociétaux - sont de plus en plus nombreux. J'y vois, plus que jamais, la nécessité de faire preuve au sein d'InterProchasse d'une solidarité totale. Les intérêts de chacun de ses membres, qui peuvent parfois diverger, enrichissent nos échanges ! Je les souhaite enthousiastes, fructueux et porteurs d'espoir pour notre avenir commun reposant sur une passion partagée.